Glossaire

Altcoin

Crypto Currency alternative dont l’implémentation et les caractéristiques diffèrent de Bitcoin et des autres monnaies les plus courantes (Ethereum notamment).

 

Bitcoin

Première application concrète du concept de Blockchain sur la base des travaux de Satoshi Nakamoto. Il s’agit en l’occurrence d’une base de données distribuée permettant la gestion de balances entre comptes distincts et les transactions entre ces mêmes comptes.

 

Blockchain

Technologie permettant le partage d’informations sous la forme d’une base de données distribuée, sécurisée par des techniques cryptographiques évoluées et dont le consensus est garanti par le concept de ‘preuve de travail’ (Proof of Work) dans sa version initiale. La définition courante de la Blockchain a pour origine la publication d’un papier blanc par Satoshi Nakamoto en 2008, sur la base de travaux plus anciens, tels que eCash. Bitcoin représente l’implémentation directe des concepts introduits à cette occasion mais de nombreuses autres utilisations de la technologie ont depuis été imaginées et implémentées.

 

Delegated Proof of Stake

Il s’agit d’une version dérivée de la preuve d’enjeu (proof of stake) afin de réduire ses principaux défauts. En particulier l’un des reproches faits à la preuve d’enjeu est la tendance à la thésaurisation par les nœuds du réseau afin d’avoir une plus grande importance sur le principe de vote et potentiellement prendre le contrôle de la chaine. La preuve d’enjeu déléguée définit des super nœuds qui sont seuls à pouvoir créer un nouveau bloc par ‘délégation’ des autres nœuds. Le comportement de ces super nœuds est public ; ils peuvent donc être révoqués par vote en cas de mauvaise conduite. L’algorithme inclue également une fonctionnalité augmentant automatiquement la taille des blocs à venir lorsque des transactions sont volontairement rejetées par les super nœuds. Ce faisant il devient impossible de rejeter un trop grand nombre de transactions, car la taille des blocs deviendrait exponentiellement large.

 

Ethereum

Blockchain alternative initialement introduite par Vitalik Buterin courant 2013 et financée par l’une des premières ICO en 2014. Opérationnelle à partir de 2015. Le but d’Ethereum est de proposer un ‘ordinateur distribue virtuel’ permettant d’étendre le concept de Blockchain a tout type d’applications. De nombreux services ont depuis été développés sur la base d’Ethereum, en particulier les Smart Contracts et les Organisations Distribuées.

 

Exchange

Plateforme permettant l’échange d’une crypto monnaie contre une autre (ou contre une monnaie physique telle que l’Euro ou le dollar U.S.) via un marché organisé de type bourse mettant en concurrence l’offre et la demande. Les plateformes initiales ont suffisamment évolué pour permettre le trading sur marge (effet de levier) ainsi que les produits dérivés dans un futur proche (futures et options). Sur la plupart des plateformes, un utilisateur possède un portefeuille (wallet) par type de monnaie échangée. En général les clefs publiques et privées sont stockées par la plateforme ce qui peut poser des problèmes de sécurité. Certains échanges fonctionne sur un principe décentralisé, permettant à un utilisateur de garder le contrôle de ses portefeuilles (et par extension de ses clefs privées). Exemple : Shape Shift.

 

Nem

Altcoin créé en Mars 2015 possédant sa propre Blockchain (non forké), mettant en œuvre le principe de Proof of Importance (PoI).

 

Proof of Importance

Autre concept de construction de consensus sur l’état de la Blockchain ayant pour but d’éliminer les problèmes supposés ou identifiés de Proof of Work (PoW) et Proof of Stake (PoS), en particulier les problèmes de concentration de la puissance de calcul de PoW et de la thésaurisation à outrance dans le cas de PoS. Proof of Importance se base sur la notion de réputation d’un nœud calculée en fonction de sa participation au réseau. Ce type de Blockchain est implémenté par NEM.

 

Proof of Stake

Concept ayant pour but de remplacer la Proof of Work juge difficile à déployer à grande échelle (scaling problem) et trop gros consommateur de ressources (mining). Force chaque participant au système à voter sur la version correcte de la blockchain tout en risquant une part de ses avoirs en case de réponse erronée (volontairement ou non).

 

 

Proof of Work

Concept initialement introduit dans le papier blanc de Bitcoin liant la validation d’un ensemble de transactions (un bloc) a la résolution d’un problème mathématique dont la définition est simple mais sans technique permettant de trouver une solution à part une attaque en force (‘brute force’ en anglais, consistant à essayer une à une toutes les solutions possibles). Le concept de Proof of Work permet de sécuriser l’historique des transactions.

 

Token (jeton)

Altcoin particulier, généralement créé sous la forme d’un contrat intelligent (Smart Contract) reposant sur une Blockchain existante (Ethereum dans la plupart des cas). Le plus souvent (mais pas seulement), la possession d’un token donne droit à l’utilisation d’une ressource particulière (puissance de calcul, espace disque) ou représente un certificat de propriété d’un actif (physique ou non). Les tokens sont également à la base des Initial Coings Offerings (ICOs) permettant des levées de fonds.

 

Wallet

Portefeuille virtuel (online ou offline) permettant à un utilisateur de stocker ses clefs publiques (et éventuellement ses clefs privées) et permettant d’interagir avec la Blockchain. Les balances de crypto monnaies (coins) ne sont pas stockées dans le portefeuille mais seulement dans la Blockchain.